Visuel Boutique

ESSENCIAGUA ET MOI

Hydrolats

  • Nos hydrolats sont stabilisés naturellement par les huiles essentielles qu’ils contiennent.
  • Ils sont purs, microfiltrés, non pasteurisés et n’ont pas fait l’objet d’ajout d’alcool ou autre conservateur.
  • Ils sont distillés selon une règle de un litre par kilogramme de plantes afin d’optimiser la concentration en principes actifs.

Hydrolats

Qu'est ce qu'un hydrolat ?

Pour comprendre les hydrolats aromatiques, le mieux est de décrire leur mode d'obtention. Comme les huiles essentielles, ce sont des extraits directement issus de la distillation.
La vapeur, en traversant la plante dans l'alambic, se charge des composés aromatiques de l'huile essentielle contenue par la plante. Cette vapeur les entraîne ainsi à travers le col de cygne puis dans le serpentin. Il s'agit donc d'un « entraînement » à la vapeur d'eau de source. Tous ces composés volatiles se condensent ensuite dans le serpentin pour donner un distillat qui vient s'écouler dans le vase florentin tout au long de la distillation.

Une partie du cocktail moléculaire et aromatique ainsi obtenu vient alors se décanter en surface dans le vase florentin : l'huile essentielle.
Au dessous, on retrouve l'hydrolat aromatique : l'eau de source distillée qui s'est enrichie après décantation de principes actifs aromatiques. Certains, identiques à ceux présents dans l'huile essentielle, se retrouvent là en plus faible concentration. D'autres, hydrosolubles, que l'on ne retrouve pas dans l'huile essentielle.

Tout au long du processus de distillation, l'hydrolat, tout comme l'huile essentielle, vont ainsi petit à petit s'enrichir de composés "légers" tout d'abord, de composants plus lourds ensuite. C'est bien un cocktail complet que l'on cherche au final à obtenir patiemment. Pour cela, on homogénéise l'hydrolat qui s'est écoulé durant l'ensemble de la distillation, de manière à ce qu'il soit bien « complet », véritablement représentatif des potentialités de la plante.

Il ne reste plus qu'à le filtrer avant de le stocker dans les meilleures conditions pour sa bonne conservation. Le travail de fabrication très soigneux garantit des hydrolats bien chargés qui restent, de ce fait, stables lorsque le flacon est conservé bien fermé, à l'abri de la chaleur et de la lumière.

Durant ce long processus de distillation, l'odeur de l'hydrolat évolue au fil des apports moléculaires. Son parfum continuera encore à s'affiner dans les semaines voir les mois suivant la distillation grâce à de subtiles réaménagements biochimiques. Les hydrolats ne doivent faire l'objet d'aucun ajout supplémentaire (conservateurs, eau, alcool,...) jusqu'à leur conditionnement final.

Ses usages culinaires, médicinaux et cosmétiques

    Plus doux que les huiles essentielles, ils ne nécessitent pas les mêmes précautions d'usage:
  • - ils peuvent être consommés comme boisson d'agrément à raison d 'une cuillère à soupe dans un verre d'eau par exemple (chaude ou froide) soit une dilution d'environ 1 pour 10 d'eau. Grâce aux chefs cuisiniers avec lesquels nous travaillons, nous ne cessons de découvrir leurs multiples potentialités dans le domaine culinaire.
  • - ils sont aussi très prisés pour les propriétés médicinales de la plante dont ils sont issus, ponctuellement comme on prendrait une tisane, ou alors en cure dilués dans la bouteille d'eau de source à boire durant journée.
  • - ils peuvent s'utiliser par voie externe : application visage ou corps pendant ou après la toilette, en friction du cuir chevelu après le rinçage du shampoing. Ils ont en commun un effet hydratant, certains plus apaisants, d'autres plus toniques selon la plante.
  • - ils peuvent enfin s'utiliser en diffusion atmosphérique (sprays) comme purifiant ou simplement pour le pouvoir odorant.

L'importance de la pureté et de la labellisation « AB »

Comme nos huiles essentielles, nos hydrolats sont 100% purs et naturels, directement issus de l'extraction. Nous distillons le plus souvent la plante fraîche en respectant une règle de 1 litre d'hydrolat pour 1 kilo de plante fraîche.
NB: Actuellement, certains "labels cosmétiques bio" reconnaîssent comme une eau florale un produit qui aurait été obtenu par distillation, à hauteur de 20 litres pour 1 kg de plante sèche. Sans parler d'autres ajouts acceptés après l'étape de distillation...

Nos hydrolats ne sont pas pasteurisés ni « coupés » avec de l'eau ou de l'alcool, ou encore additivés avec des conservateurs. C'est pourtantce que l'on trouve fréquement sur le marché. C'est un vrai paradoxe pour des plantes que le producteur a choisi de produire et transformer précautionneusement en mode biologique et donc sans produit chimique additionné. Ces pratiques que nous regrettons portent un réél préjudice au produit en lui faisant également perdre son premier usage alimentaire, si précieux !

La marque biologique « AB » que nous apposons, nous, sur nos flacons atteste de cet usage alimentaire possible à l'exception de l'hydrolat de bleuet que le législateur a de manière surprenante écarté de ce classement. Il faut rappeler que la marque « AB » ne peut être utilisée que pour des produits ayant un caractère alimentaire. C'est une information essentielle pour le consommateur, information à laquelle nous sommes très attachés car elle préserve une dimension fondamentale et ancestrale de notre produit.

Avec le soutien de la Région Midi-Pyrénées, du Département du Tarn-et-Garonne et de la commune de Laguépie.